Jean-Pierre Armengaud poursuit une carrière de pianiste-concertiste international dans plus de quarante pays, particulièrement en Italie, Russie, Pologne, Suède, Suisse, Allemagne, Argentine, Taîwan, Japon, France, Grande Bretagne, Belgique, Espagne, Inde et Chine, où il a créé à Shanghaï les concerti de Maurice Ravel.

Il a été l’invité de grands orchestres symphoniques comme l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, le Tokyo Symphony Orchestra ou l’orchestre de la Radio Télévision de Moscou. Des lieux prestigieux l’accueillent pour des récitals, le Théâtre des Champs Elysées, la Kapella et le Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, The Queen Elisabeth Hall de Londres, La Fenice de Venise, La grande salle du Conservatoire Tchaikowski de Moscou, l’Orchard Hall de Tokyo ou le Mozarteum de Salzbourg, le Théâtre San Martin de Bueos Aires.

La musique de chambre a toujours occupé une place importante dans son parcours musical: il a créé à Paris le quintette de Bela Bartok avec le quatuor Parrenin et enregistré à quatre mains avec Jean-Claude Pennetier et Dominique Merlet, ainsi qu’avec le violoncelliste Alexander Rudin et Dominique de Williencourt. Il s'est produit en concert avec le violoniste Pierre Amoyal, l'altiste Gérard Caussé,  le clarinettiste Michel Portal, le flûtiste Pierre-Yves Artaud, les quatuors Parrenin, Bernède, Via Nova, Rosamunde, Paul Klee (de Venise), les cantatrices Anne-Sophie Schmidt et Sophie Fournier, le violoncelliste Luca Paccagnella et à quatre mains avec le compositeur Thierry Pécou... et avec des comédiens tels que  Madeleine Robinson, Jean Négroni, Claude Piéplu, Michaël Lonsdale, François Marthouret...

Grâce à ses enregistrements primés d’intégrales de Claude Debussy (chez Arts Music), Erik Satie (chez Mandala-Harmonia Mundi, puis chez Bayard Music), Albert Roussel (chez Mandala), Francis Poulenc (intégrale de la musique de chambre en compagnie des Solistes de l’Orchestre philharmonique de Radio France) chez Musidic-Accord), et Schoenberg-Boulez-Stockhausen (chez EMI Londres), l’étranger accueille Jean-Pierre Armengaud comme un des grands interprètes de la musique française de Chabrier à Henri Dutilleux, dont il a créé les "Préludes" dans plusieurs pays. Il est aussi connu pour ses enregistrements et ses concerts de musique russe du XXème siècle, notamment de Chostakovitch, Lourié, Roslavetz, Mossolov, Obouhov (dans un CD chez Nova Era), Edison Denisov (intégrale de l’œuvre chez Mandala-Harmonia Mundi), Schnittke, Goubaidoulina, qu’il a été un des premiers à faire découvrir au public français, ainsi que de nombreuses oeuvres rares de musique française de Gabriel Dupont, Abel Decaux, Jean Huré, Erik Satie, Darius Millhaud (avec un CD de la version quintette de la Création du monde) , polonaise (Szymanowski, Lutoslawski, Sikorski), ainsi qu’avec un CD sur les compositeurs qui ont inspiré Chopin dans sa jeunesse à Varsovie.

Aujourd’hui il vient de sortir, avec trois grands solistes européens, un CD du Quatuor pour la fin du temps pour le centenaire de la naissance d’Olivier Messiaen et il a enregistré l’intégrale de l’œuvre pour piano de Witold Lutoslawski (avec notamment la sonate de jeunesse récemment retrouvée). Actuellement il prépare l’enregistrement de l’intégrale des Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven, en compagnie du violoncelliste italien Luca Paccagnella, un CD sur les dernières œuvres pour piano de Robert Schumann et sur les oeuvres mystiques de Frantz Liszt et un CD de musique française avec avec le quatuor Paul Klee.
Depuis une dizaine d’années il donne des masterclass au Goldsmith College de Londres et dans les Conservatoires de Buenos Aires, de Göteborg, de Trieste, de Varsovie, de Mannheim, de Venise, de Pékin, de Shanghaï ainsi qu’au CNSM et à la Sorbonne. Il a été professeur-invité à la Musikhochschule de Weimar et à l'Université Laval de Québec.

Il est également musicologue, professeur des Universités et Professeur-invité à la Musikhochschule Franz Liszt de Weimar et l’auteur de plusieurs ouvrages sur la musique française et russe (dont un "Erik Satie" aux éditions Fayard) après avoir été le directeur directeur artistique du Festival «Présences» de Radio France et de l’Abbaye Royale de Fontevraud, il est depuis dix ans le directeur artistique du festival «Musiques d’automne» d’Indre et Loire.